Stabilisation de fondation sur pieux

LA STABILISATION DE FONDATION SUR PIEUX

Dans les cas où l’affaissement de fondation risque d’entraîner des dommages sévères au bâtiment et sa dévaluation, les experts recommandent la stabilisation de fondation sur pieux.  La stabilisation de fondation sur pieux consistent à enfoncer des pieux jusqu’au roc et au refus, grâce à la force de l’hydraulique.  Les pieux sont ensuite ancrés mécaniquement à la fondation du bâtiment.  Ensuite, les pieux sont remplit de béton.  Ce qui assure la durablité, la stabilité et la force de cette solution.

Les pieux sont posés à intervalle régulier sur la fondation afin de supporter uniformément le poids de la bâtisse.  Selon la condition, selon les contraintes et selon la localisation du bâtiment, il est ensuite possible de redresser les parties affaissées à l’aide de vérins hydrauliques qui s’appuient sur le roc pour redresser le bâtiment.

STABILISATION SUR PIEUX PARTIELLE

Dans certains cas, les experts peuvent recommander de « pieuter » partiellement le bâtiment, c’est-à-dire un, deux ou trois murs de fondation sur quatre.  Toutefois, cette option n’a pas l’avantage de garantir la stabilité des murs non stabilisés.

Enfin, la stabilisation de fondation sur pieux est la seule solution pour arrêter définitivement l’affaissement du bâtiment et assurer que le bâtiment soit protégé.